Érick Tarte

Érick enseigne la danse traditionnelle et le câll.

Erick Tarte danse depuis l’âge de 9 ans. Alors qu’il était assis dans un parc avec tous ses camarades de classe, il assiste à un spectacle présenté par la troupe Les Chamaniers de St-Hyacinthe. C’est alors qu’il découvre la danse folklorique.

Danseur, gigueur, câlleur, joueur d’os, chorégraphe, Erick a dansé avec Mackinaw (groupe hôte du Mondial des Cultures de Drummondville) pendant 15 ans. Il a fait tout près de 1000 spectacles et animations jusqu’à ce jour sur différentes scènes du monde : Allemagne, Espagne, Etats-Unis, France, Hongrie, Suisse, Yougoslavie et bien sûr au Canada (Québec, Ontario, Colombie-Britannique). En 1999 il est nommé Membre à vie de Mackinaw.

Il participe à plusieurs camp Danse-Neige offert par la Société de Promotion des Danses traditionnelles Québécoises (SPDTQ). En 1992, on le demande une première fois pour diriger un atelier du camp portant sur les danses de la région de Drummondville, recueillies lors d’une recherche ethnographique de Monsieur Normand Legault. Il anime par la suite des ateliers de gigue pour débutant et avancé.

Avec l’Association Québécoise des Loisirs Folkloriques (AQLF), il siège tout d’abord sur le comité du Festival Provincial. L’année suivante il deviendra membre de l’association et aussi membre du conseil d’administration, en siégeant toujours sur le comité du Festival. Quelques membres du comité décident alors de créer le spectacle du samedi soir qui se veut être le spectacle donné pour les membres de l’association. Erick fait donc les chorégraphies et l’enseignement des danses du spectacle.

Erick participe à son premier stage de câll en 1987 avec Luc Laroche, dans le cadre du stage de Danse-Neige. Par la suite il commence à câller lors d’animation avec l’ensemble folklorique Mackinaw. Depuis ce temps il participe régulièrement aux Veillées du Plateau  et à l’occasion aux veillées du festival de la Grande Rencontre (SPDTQ), anime plusieurs spectacles de Mackinaw, et câlle à des veillées organisées par les différents comités régionaux de l’AQLF.