Richard Forest

aldor-2017-richard-forestVieux routier de la musique traditionnelle québécoise. Ses influences lui viennent d’abord de sa famille vivant dans Lanaudière, où  il  ne se lasse pas d’écouter son grand-père et ses oncles lors des partys de cuisine de l’époque. Musicien autodidacte, voilà plus de trente ans qu’on le retrouve sur diverses scènes du Québec et des États-Unis avec les formations Tradi-Son, Bardi-Barda, Domino, La grande chaîne, Rapetipetam. De plus, à de nombreuses reprises,il a accompagné des troupes de danse folklorique (Les éclusiers, Les pieds légers, Zogma, Reel et macadam, Les bons diables) dans leurs tournées européennes lors de festivals internationaux. Il a enregistré plus d’une dizaine d’albums de musique folkorique et plusieurs de ses compositions (environ une cinquantaine) figurent dans le répertoire de nombreux violoneux et groupes de musique canadiens et américains. Il a enseigné sont coup d’archet dans divers stages et camps de formation aux États-Unis (Pinewoods fiddle and dance week MA, Northern week fiddle and dance Ashokan N-Y ….) ainsi qu’au Québec (Violon-trad Québec, Danse-Neige, l’École des Arts la Veillée). Richard Forest est une réelle source d’inspiration pour tous les musiciens. Son style et son large répertoire en font l’un des meilleurs violoneux du Québec. (Merci au groupe Réveillons ! pour cette biographie)

Il est le récipiendaire du trophée Aldor 2017 du nom de l’harmoniciste Aldor Morin (1921-1998) remis par le Festival La Grande Rencontre. Toutes nos félicitations!