Ce cours s’adresse à tous ceux que cette forme d’art fascine. Il vous suffit d’apporter une bonne paire de chaussures et deux bonnes oreilles! En effet, la gigue fait autant appel à nos aptitudes motrices qu’à notre oreille musicale.

 

Niveau débutant

avec Élisabeth Moquin

Les débutants s’initieront dès le début au 2/4 et au 6/8, en apprenant les pas les plus simples, et aussi les plus fréquents dans la gigue québécoise. Un réchauffement visant à développer la souplesse du frotté et la précision rythmique sera aussi au programme.

 

Niveau intermédiaire

avec Élisabeth Moquin

Les intermédiaires pousseront plus loin leur art du reel : plus grand répertoire de pas, apprentissage des triolets, et tempi plus près de la normale. Selon la session et l’année, ils toucheront aux «jigs» de la Vallée de l’Outaouais, ou encore à la Valse-clog. Pour s’y joindre vous devez posséder une petite base en gigue (les frottés, les doublés, etc.)

 

Niveau avancé

Les avancés perfectionneront aussi leurs pas de reels, avec quelques aspects techniques nouveaux tel les «pull back» de l’Outaouais, les airs «croches», et ils s’initieront à l’improvisation et à la l’agencement rapide de pas sur une musique donnée. Le tout se fera sur des tempi normaux, soit 110p/m environ.

Ce cours n’est pas offert à l’automne 2021.

Déroulement des cours

On commence généralement par un échauffement, qu’on reprend de cours en cours, en ajoutant de nouveaux pas régulièrement (surtout au niveau débutant). On passe ensuite à l’apprentissage de nouveaux pas, puis à la révision des pas appris antérieurement. Vers la fin du cours on intègre souvent les pas appris dans une suite afin de fixer le répertoire dans sa mémoire.

Chaussures

Les débutants n’ont pas besoin de se présenter avec des chaussures spécialement conçues pour la gigue ou le «tap dance» / claquette. Une chaussure qui tient bien le pied, avec un talon dur (les «running shoes», espadrilles, etc ne sont pas recommandés). Comme le premier cours est toujours à l’essai, n’investissez pas trop vite dans le soulier, vous aurez tout le temps voulu pour vous faire une idée et en discuter avec le professeur.