Dans la mouvance nationaliste des années 70, Carmen Guérard décide de reprendre l’accordéon de son père qui, en plus, jouait fort bien de l’harmonica. Elle poursuivait ainsi une longue tradition familiale puisque son grand-père acadien était dans son temps un fameux violoneux. Carmen suit alors quelques cours d’accordéon de Jean-Claude Bélanger qui lui fait connaître Philippe Bruneau. Ce sera pour Carmen une véritable révélation. C’est sous l’influence de ce grand accordéoniste et compositeur qu’elle a développé et acquis le style précis et inspiré qui contribue à donner ses lettres de noblesse à « la petite accordéon » en musique québécoise. 

Carmen effectua par la suite plusieurs tournées en Europe. Au cours de ces tournées, elle donna plusieurs concerts, joua pour la danse et donna plusieurs ateliers qui ont contribué à la réputation de musique québécoise en Europe.

Elle joua également aux États-Unis dans quelques festivals et camps musicaux où elle donna également des ateliers.

En 1989, elle a produit un enregistrement La gigue du Plateau-Mont-Royal.

Elle joue surtout pour la danse lors d’animations ou de soirées avec différent-e-s musicien-ne-s au violon comme Richard Forest, Laura Risk, Marie-Pierre Lecault, Sylvie Ladouceur et Benoit Legault au piano. Elle s’est jointe à l’équipe de la chanteuse Monique Jutras. En duo, elle joue avec le guitariste Peter Senn ou le pianiste Jean Rhéaume. 

Elle enseigne l’accordéon à l’École des arts de la veillée depuis la fondation de l’École.

 

Cours d’accordéon

Carmen Guérard enseigne l’accordéon, niveaux intermédiaire et avancé.

En savoir plus sur le cours d’accordéon

Voir l’horaire des cours